Pratiquer le handball
Retour

Connaître les règles

Les règles du handball

Le terrain et ses dimensions

 

Le ballon

Les dimensions du ballon, c'est-à-dire la circonférence et le poids, sont les suivantes pour les différentes catégories d'équipes :

  • 58-60 cm et 425-475 g (Dimension T3) pour les équipes masculines seniors et pour les équipes jeunes masculines (+ de 16 ans) .
  • 54-56 cm et 325-375 g (Dimansion T2) pour les équipes seniors féminines, pour les équipes jeunes filles (au dessus de 14 ans) et pour les équipes jeunes masculines (de 14 à 16 ans)
  • 50-52 cm et 290-330 g (Dimansion T1) pour les équipes jeunes masculines et féminines (12-14 ans)
  • Dimension T0 pour les équipes encore plus jeunes

Il faut au moins  deux ballons pour chaque match.

Il est permis de :

  • Lancer, saisir, arrêter, pousser ou frapper le ballon à l'aide des mains (ouvertes ou fermées), des bras, de la tête, du tronc, des cuisses et des genoux;
  • Garder le ballon au maximum 3 secondes;
  • Faire 3 pas ou 4 appuis au maximum avec le ballon (sinon "marcher"
  • Dès que le joueur contrôle le ballon avec une ou deux mains, il doit le jouer après 3 pas au plus ou dans les 3 secondes.

Il est interdit de :

  • Toucher le ballon plusieurs fois de suite, à moins qu'il n'ait touché entre-temps le sol, un autre joueur ou le but (sinon "reprise de dribble");
  • Toucher le ballon avec un pied ou la jambe (au dessous du genou);
  • Conserver le ballon en possession de sa propre équipe, sans qu'une tentative d'attaque ou de tir au but soit reconnaissable. Ceci est considéré comme un "jeu passif", sanctionné par un jet franc contre l'équipe en possession du ballon. Le jet franc doit être exécuté depuis l'endroit où se trouvait le ballon au moment de l'interruption de jeu. L'arbitre doit le signaler en amont par un geste d'avertissement.

 

Le but

La surface de but :

Le gardien de but a seul le droit de pénétrer sur la surface de but. Le ballon appartient au gardien sur la surface de but.

Le gardien de but :

Le GB ne peut pas :

  • Mettre le joueur adverse en danger;
  • Quitter la surface de but avec le ballon dont il s'est assuré le contrôle;
  • Après le renvoi, toucher à nouveau le ballon en dehors de la surface de but si ce dernier n'a pas été touché par un autre joueur au préalable;
  • Toucher et ramener dans la surface de but le ballon se trouvant à terre ou roulant au sol en dehors de la surface de but;
  • Revenir avec le ballon de la surface de jeu sur la surface de but.

Dans sa surface de but, le GB peut toucher le ballon avec toutes les parties de son corps; il peut quitter et revenir dans la surface de but librement (mais sans posséder le ballon) mais, lorsqu'il évolue en dehors de sa surface de but, doit suivre les règles applicables à un joueur de champ.

 

La Validité du but :

Un but est marqué lorsque le ballon tout entier franchit toute la largeur de la ligne de but. Un but accordé ne peut plus être annulé une fois que l’arbitre a sifflé l’engagement qui suit. Un but peut être marqué directement sur :

  • Remise en jeu
  • Jet franc
  • 7 mètres
  • Engagement
  • Renvoi

 

L'engagement :

Au début du match, l’équipe qui gagne le tirage au sort choisit d'effectuer l’engagement ou bien le coté du terrain.
Après chaque but, le match reprend par un engagement exécuté par l’équipe qui a encaissé le but, dans les trois secondes qui suivent le coup de sifflet d’engagement, depuis le centre de l’aire de jeu. Le joueur effectuant l'engagement doit se trouver avec un pied au moins sur la ligne médiane. Ses coéquipiers ne peuvent pas dépasser la ligne médiane avant le coup de sifflet alors que les joueurs adverses peuvent se trouver dans les deux moitiés de l’aire de jeu.
Les joueurs adverses ne peuvent pas s’approcher à moins de 3 mètres du joueur effectuant l’engagement.

La remise en jeu :

Une remise en jeu est accordée à une équipe lorsque le ballon tout entier a franchi la ligne de touche ou de sortie de but, lorsqu’un joueur de champ de l’équipe adverse a touché le ballon en dernier lieu avant qu'il quitte l’aire de jeu.
La remise en jeu est exécutée sans coup de sifflet des arbitres, depuis l’endroit où le ballon a franchi la ligne de touche ou, s’il a franchi la ligne de sortie de but, de l’intersection entre la ligne de touche et la ligne de sortie de but du côté concerné. Le porteur du ballon doit garder au moins un pied sur la ligne de touche jusqu’à ce que le ballon ait quitté sa main. Lors de l’exécution d’une remise en jeu, les joueurs adverses doivent se tenir à 3 mètres au moins du lanceur.

Le renvoi :

Un renvoi est accordé quand le gardien a contrôlé le ballon sur la surface de but ou quand le ballon franchit la ligne de sortie de but après avoir été touché en dernier lieu par le gardien de but ou un joueur de l’équipe adverse.
Le renvoi est à exécuter par le gardien de but, sans coup de sifflet de l’arbitre, depuis la surface de but au-delà de la ligne de surface de but.


 

L'équipe, les changements de joueurs, l'équipement :

L'équipe :

Une équipe comprend jusqu'à 12 joueurs. Sur l’aire de jeu, ne peuvent se trouver en même temps que 7 joueurs. Les autres joueurs sont des remplaçants.
Au début du match, toute équipe doit présenter au moins 5 joueurs sur l’aire de jeu. La rencontre peut continuer si le nombre de joueurs sur l’aire de jeu descend en dessous de 5. C’est l’arbitre qui juge si le match doit-être arrêté et à quel moment.

Les changements :

Les joueurs et gardiens de but entrent et sortent de l’aire de jeu à n’importe quel moment en franchissant toujours leur propre zone de changement Un changement irrégulier doit être pénalisé d’une exclusion pour le joueur coupable.

L'équipement :

Tous les joueurs de champ d’une équipe doivent porter une tenue uniforme qui doit se distinguer clairement de la tenue de l’équipe adverse. Les gardiens doivent porter une tenue de couleur différente de celle de leur équipe ainsi que de celle de l’équipe adverse et du gardien de but adverse.
Les joueurs doivent porter des chaussures de sport.


 

Les sanctions sportives :

Le jet franc :

Il est accordé dès qu’une irrégularité est commise par une équipe. Les arbitres doivient veiller à la continuité du match en s’abstenant d’interrompre le jeu prématurément par une décision de jet franc. Le jet franc est généralement exécuté sans coup de sifflet de l’arbitre, sauf si celui ci le demande, de l’endroit où l’irrégularité est intervenue.
Les attaquants ne doivent pas se trouver entre les lignes de surface de but et de jet franc au moment de l’exécution d’un jet franc. Lors de l’exécution d’un jet franc, les joueurs adverses doivent se tenir à une distance minimale de 3 mètres du lanceur.

Le jet de 7 mètres :

Un jet de 7 mètres est ordonné quand une occasion manifeste de but est déjouée par un joueur ou un officiel de l’équipe adverse, et ce, à n’importe quel endroit de l’aire de jeu,
Lorsqu’ils ordonnent un jet de 7 mètres, les arbitres peuvent accorder un «time-out».
Le jet de 7 mètres est un tir au but et doit être exécuté dans les 3 secondes qui suivent le coup de sifflet de l’arbitre de champ.


 

Les irrégularités et comportements antisportifs :

Toute irrégularité prioritairement ou exclusivement dirigée vers le joueur adverse et non vers le ballon doit être sanctionnée progressivement. Chaque irrégularité relevant de la sanction progressive requiert une sanction personnelle, en commençant par un avertissement, et se poursuivant par une série de sanctions de plus en plus sévères.
Les avertissements et les exclusions provenant d’autres irrégularités doivent également être pris en ligne de compte dans la progressivité.
Un joueur qui attaque le joueur adverse d’une manière présentant un risque pour l’intégrité physique de ce dernier doit être disqualifié.
Tout comportement antisportif grossier de la part d'un joueur ou d'un officiel de l’équipe, sur l’aire de jeu ou en dehors de celle-ci, doit être sanctionné par une disqualification.
Un joueur coupable de «voies de fait» pendant le temps de jeu doit être expulsé. Toute voie de fait commise en dehors du temps de jeu entraîne une disqualification.


 

Les sanctions disciplinaires

Les sanctions disciplinaires sont progressives et adaptées en fonction de la gravité de la faute commise par le joueur ou l'officiel.

L'échelle des sanctions est la suivante :

  1. Avertissement : carton jaune
  2. Exclusion : 2 minutes
  3. Disqualification : carton rouge
  4. Disqualification directe avec rapport : carton rouge

 

Un joueur ne peut recevoir qu'un seul Avertissement et 2 Exclusions : la 3ième entraine une Disqualifiaction (le joueur ne participe plus à la rencontre mais il sera remplacé au bout de 2 minutes par l'un de ses coéquipiers). Des fautes peuvent entraîner une Disqualification directe et, dans les cas très graves, une Disqualification directe avec rapport.

Un officiel peut être sanctionné d'un Avertissement, d'une Exclusion (il doit faire sortir un joueur de champ pour 2mn) et d'une Disqualification (un joueur doit sortir 2mn et l'officiel doit quitter le banc).

Une équipe ne peut être sanctionnée globalement de plus de 3 avertissements pour les joueurs et d'un avertissement pour les officiels.

 


Si vous souhaitez connaitre les règles plus en détails, cliquer sur  le livret de l'arbitrage. (Version Mars 2014, dématérialisé)

 


 Découvrez le livret d'initiation à l'arbitrage à destination des jeunes arbitres

TELECHARGEMENT ICI